Dites, on se les fabrique nos histoires ? Chapitre 2 Médiathèque François Mitterrand de Lorient

Dites, on se les fabrique nos histoires ? Chapitre 2 Médiathèque François Mitterrand de Lorient

LA PROGRAMMATION

Octobre | Novembre | Décembre

Janvier | Février | Mars | Avril | Juin

03 Octobre 2020 : La guerre des mondes (Herbert George Wells ; 1898)

Roman de science-fiction publié par H. G. Wells publié en 1898, La guerre des Mondes est l’une des premières œuvres d’imagination dont le sujet traite de l’affrontement entre l’humanité et une race extraterrestre hostile. Derrière le verni de l’histoire, La guerre des Mondes illustre surtout le miroir des angoisses de l’époque victorienne et de l’impérialisme.

1894, des astronomes sont témoins d’étranges activités à la surface de Mars, étrange phénomène qui se répètera les dix-huit nuits suivantes. Bientôt, des météores venus de la planète rouge se dirigent vers la Terre. Le premier s’écrase en Angleterre dans le Surrey et les tréfonds d’un cratère formé par la chute du projectile libèrent même des créatures tentaculaires appelés tripodes.

Récit angoissant magnifié par un autre Welles sous la forme d’un feuilleton radiophonique (1938), La guerre des mondes demeure l’un des titres fondateurs du genre science-fictionnel et les nombreuses adaptations attestent de sa modernité. Aujourd’hui, les guerres des mondes prennent forme partout – hommes de sciences et hommes de fois, sociétés consuméristes face à l’éveil d’une conscience écologique – et leurs effets sont tout aussi ravageurs.

Pour éviter une déroute finale, prenons la plume afin d’imaginer, d’écrire et raconter d’autres guerres des mondes, d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

retour en haut

07 Novembre 2020 : La servante écarlate (Margaret Atwood ; 1985)

Première incursion en dystopie pour Margaret Atwood lorsqu’elle rédigea en 1985 La servante écarlate. Adaptée au cinéma en 1990 par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, c’est son adaptation au format feuilletonesque qu’il lui valut le succès depuis 2017. Dès lors, le roman n’a cessé de se vendre comme s’il s’agissait d’une première édition.

Dans un futur proche et dystopique, la religion prédomine désormais sur la politique dans un régime totalitaire où les femmes sont dévalorisées jusqu’à l’asservissement. Dans ce futur possible, le taux de natalité est très bas à cause de la pollution et des déchets toxiques présents dans l’atmosphère. L’héroïne, rebaptisée Devred est une servante ne peut séduire et n’est utile que pour une seule tâche, la reproduction.

Visionnaire, le tableau dressé par Margaret Atwood n’est pas si éloigné de certaines réalités du monde : crise environnementale et sanitaires, état totalitaire et dérives religieuses, sociétés misogynes et violentes faites aux femmes.

Fable philosophique parmi les plus brillantes dystopies actuelles, La servante écarlate est une source d’inspiration idéale pour imaginer, écrire et raconter en récit les mondes de demain, pour le meilleur et surtout pour le pire, en accordant le premier rôle à des héroïnes fortes et courageuses.

retour en haut

05 Décembre 2020 : Lettres du Père Noël (JRR Tolkien ; 1976)

Il était une fois un professeur de littérature qui possédait une imagination extraordinaire – donnant vie à un vaste monde, il avait « collecté » mille légendes, donné la vie à des créatures de tout ordre, décrit des guerres et des batailles, il avait même inventé des langues – et un goût certain pour les fêtes de fins d’année.

Pour ses enfants, Noël fut un moment de joie et chacun d’eux – John, Michael, Christopher et Priscilla – recevait tous les ans, de 1920 à 1942, des lettres écrites de la main du Père Noël. Dans chacune d’elle, le vieil homme racontait sa vie fascinante au Pôle Nord.

JRR Tolkien ne fut pas le premier à adresser des lettres du père-Noël à l’un de ses enfants, le papa de Tom Sawyer Mark Twain a lui-même écrit une lettre de Santa Claus à sa propre fille aînée, Susie Clemens.

Afin d’enrichir la mythologie de Noël et retrouver un peu de notre innocence perdue, il est temps de reprendre le flambeau de ces glorieux aînés pour imaginer, écrire et raconter de nouvelles histoires extravagantes, incroyables et même inquiétantes autour de Noël dans la peau d’un marchand de bonheur.

retour en haut


09 Janvier 2021 : La stratégie Ender (Orson Scott Card ; 1985)

Roman de science-fiction écrit par l’écrivain américain Orson Scott Card, La stratégie Ender a reçu deux des plus prestigieux prix de littératures de l’imaginaire, le Prix Nébula en 1985 et le prix Hugo en 1986.

Classique de la science-fiction, l’écrivain imagine un futur lointain ou l’espèce humaine mène une guerre totale et désespérée contre la seule race extraterrestre connue, les Doryphores. Pour enrayer la supériorité écrasante de l’ennemi, une école de guerre spatiale forme des enfants à devenir des officiers émérites. Remarqué par le Colonel Graff, un garçon exceptionnel du nom d’Andrew « Ender » Wiggin est enrôlé et gravit les échelons avec une rapidité stupéfiante. Sera-t-il le sauveur annoncé ?

Mêlant habilement problématiques actuelles – surpopulation et instabilité géopolitique – le roman d’Orson Scott Card offre aussi une réflexion sur l’amour, la haine et l’apprentissage de la vie, au travers d’une œuvre sombre qui s’emploie à faire des nouvelles générations, l’espoir d’un monde nouveau. Et si les enfants étaient les sauveurs attendus ?

Pour commencer en fanfare la nouvelle année, ressortons nos vieilles machines à écrire afin d’imaginer, d’écrire et de raconter de nouvelles histoires qui cette fois, offriront le premier rôle aux enfants d’aujourd’hui et demain.

retour en haut

06 Février 2021 : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques (Phillip.K.Dick ; 1966)

A l’image du livre précédent, ce nouveau titre fut l’objet d’une adaptation cinématographique de qualité – Blade Runner fut réalisé par Ridley Scott – ce n’est pas très étonnant, son auteur Phillip Kindred Dick est l’un des raconteurs d’histoires clés et cultes des mondes de l’imaginaire, et de la culture populaire. Pour s’en persuader, il suffit de lister les nombreuses œuvres qui se sont multipliées depuis sur le petit, comme le grand écran.

De quoi parle Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Après une guerre nucléaire, la Terre n’est plus habitée que par des humains n’ayant pas choisi de migrer sur Mars (tiens !). Parmi ces hommes, un certain Rick Deckard, chasseur d’androïdes à San Francisco, rêve de remplacer son mouton électrique par un vrai.

Des machines dotées de conscience et capables d’éprouver est-ce pour demain ? Rien n’est moins sûr mais la notion d’intelligence artificielle (IA) est déjà une réalité, et une nécessité dans bien des disciplines (logistique et transport, médecine, renseignement policier). L’intelligence artificielle fait donc l’objet de cet atelier afin d’imaginer, d’écrire et raconter des histoires qui font rêver de moutons électriques et de tout un tas d’autres choses.

retour en haut

06 Mars 2021 : Chroniques Martiennes (Ray Bradbury ; 1950)

Avant de fouler le sol lunaire, le merveilleux écrivain américain Ray Bradbury publiait en 1950 ses Chroniques Martiennes. Il faudrait attendre 1954 pour que Denoël et sa mythique collection Présence du futur l’édite pour la première fois et nous faire découvrir ainsi, le récit des premiers colons vers la planète Mars. Pour chaque nouvelle, une date et une intrigue qui s’intègre à une narration globale qu’on dévore comme un roman.

Mars la rouge, référence à un roman de l’auteur Kim Stanley Robinson, ne fait pas rêver que les écrivains de fiction, il révèle les aspirations de conquête spatiale, d’exploration et de conquête de la planète tellurique. Un terrain de jeu idéal pour imaginer, écrire et raconter des aventures incroyables, des voyages extraordinaires, des découvertes incroyables ou l’avenir de l’espèce humaine hors de cette bonne vieille Terre. Alors, quand son supérieur lui apprend la fuite illégale des androïdes Nexus 6 depuis Mars, il voit là une occasion parfaite pour empocher une belle récompense et par-là-même de réaliser son rêve.

retour en haut

03 Avril 2021 : Auprès de moi toujours (Kazuo Ishiguro ; 2005)

Le 5 octobre 2017, l’écrivain britannique d’origine nippone Kazuo Ishiguro reçoit le Prix Nobel de littérature. Selon l’Académie suédoise, ce dernier a toujours « révélé dans ses romans une grande force émotionnelle, l’abîme sous l’illusion que nous avons de notre relation au monde ».

Paru en 2005, Auprès de moi toujours, l’un de ces romans qui contribuent à faire de cet écrivain un auteur d’exception, relate le récit d’une femme appelée Kathy. Agée de 31 ans, celle-ci retrace sa jeunesse singulière, ses années d’apprentissage dans un pensionnat britannique perdu au milieu de la campagne. Au fil de l’histoire, une réalité poignante et révoltante se révèle peu à peu.

D’autres romans tels que Le troisième jumeau de Ken Follett (1996) ou Hier les oiseaux (1977) traitent du clonage et de ses conséquences hypothétiques, est un thème classique et récurrent des récits de science-fiction, c’est aussi un sujet idéal pour imaginer, écrire et raconter des histoires susceptibles de façonner des personnages hors du commun, questionner l’humain et sa nature, des sciences et leurs dérives.

retour en haut

05 Juin 2021 : Là ou vont nos pères (Shaun Tan ; 2006)

Prix d’Angoulême du meilleur album, ce roman graphique et muet de Shaun Tan, illustrateur australien méconnu alors en France, narre la migration d’un homme vers un monde qui lui est totalement étranger, laissant derrière-lui femme et enfant pour découvrir une nouvelle culture, un nouvel environnement.

Un illustré parfait pour illustrer les odyssées modernes, bouleversantes et tumultueuses vécues par des milliers de migrants et réfugiés depuis le début du XXIème siècle et relatés si souvent dans les grands quotidiens. Pour imaginer, écrire et raconter ces aventures extraordinaires, rêver à des lendemains qui chantent et découvrir bien souvent une réalité bien éloignée des espoirs du départ.

retour en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =

%d blogueurs aiment cette page :